Rééquilibrage et rééducation alimentaires à Suresnes

Rééquilibrage et rééducation alimentaires à Suresnes

Pour rééquilibrer comme il faut votre alimentation afin de retrouver la ligne et améliorer votre santé, recourez aux conseils alimentaires avisés d’Anne Guilmin.

Le principe de rééquilibrage alimentaire

Au contraire d’un régime à la fois strict et contraignant avec des effets yo-yo, le rééquilibrage alimentairepermet de tout manger, mais en quantité raisonnable. C’est donc un autre moyen de réduire progressivement sa masse graisseuse et de conserver sa ligne à long terme. Le concept se base sur le bannissement de son alimentation des aliments industriellement transformés pour privilégier ceux non emballés et naturels. On cite, en exemple, les fruits et légumes, viandes et poissons, lait, fromage, yaourt, pain complet, riz, légumineuses, sucre, sel, huile d’olive, etc. Les favoriser dans l’alimentation quotidienne facilite la digestion, car l’organisme humain est initialement prévu pour ces types d’aliments. L’aide de la diététicienne à Suresnes vous permet de connaître la quantité suffisante à prendre à chaque repas.

Les bienfaits du rééquilibrage alimentaire

À part vous empêcher de consommer des aliments reconditionnés, le rééquilibrage alimentaire vous aide à ne manger que ce dont vous avez besoin en nutrition. Leur prise aux bons moments réguliers de la journée vous évite aussi d’avoir faim tout le temps, donc de grignoter continuellement. Il en est de même pour leurs portions et les manières de les cuisiner ou consommer pour garder leur taux en vitamines et autres minéraux essentiels. Vous saurez aussi quand vous avez vraiment faim et combien de quantité vous devez manger pour satisfaire vos besoins énergétiques ou calorifiques…

La rééducation alimentaire chez les enfants et adolescents

La rééducation alimentaire chez les enfants et adolescentsChez les enfants et adolescents, les habituer à manger équilibré dès leur plus jeune âge les aide à avoir une hygiène alimentaire optimale. Ils ne sentiront pas ainsi le besoin de consommer d’autres aliments susceptibles de provoquer chez eux des problèmes de surpoids, mais seulement ceux satisfaisants à leurs besoins de croissance.